Catherine Tremblay

Secrétaire & responsable des communications

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi l’agilité balance entre productivité et frustration. Comment être agile dans un monde mené (encore) par les échéanciers et les budgets?

L’agilité pure est un concept auquel je crois et auquel j’ai hâte d’adhérer, mais je pense qu’il reste peut-être une dizaine d’années avant de pouvoir y arriver. L’agilité demande que le client soit au centre du développement du produit et que chacune des composantes du produit soit développée en phases et soit complètement adaptable. C’est en bâtissant un produit qu’on le défini peu à peu. En agilité pure, il n’y a pas de limite autre que celle de «créer»!

Encore aujourd’hui, par contrainte de temps et de budget, on se retrouve à s’imposer des limites et on imbrique les étapes en ordre, parfois même sans consulter le client, jusqu’au jour où on livre le produit puis on espère que cela atteindra la cible.

Mon agilité hybride

Pour répondre à certaines contraintes, mais pour garder le plus d’agilité dans le développement, certaines agences ont tenté d’adapter le modèle de l’agilité quelque peu sans le dénaturer. En quoi cela consiste?

  • Une gestion claire des attentes du client;
  • Connaître l’ADN de la marque de nos clients pour trouver la proposition de valeur qui générera une réelle différence pour eux auprès de leurs clientèles cibles;
  • Un tour d’horizon (briefing) complet d’une journée entière, en début de projet, incluant toute l’équipe de production du projet et le client;
  • Une analyse et compréhension profonde des FFOM du client afin de pouvoir mieux être agile et s’adapter en cours de projet;
  • Des outils de communications client > agence qui permettent une instantanéité et une meilleure réactivité;
  • Une phase de conception et une phase de réalisation;
  • Le projet est découpé en phases;
    • Cet aspect est important car il nous permet de se rejoindre entre gestion de projet traditionnel et gestion de projet Agile. Nous pouvons nous entendre sur un délai et un échéancier, mais nous restons agile dans les différentes phases à livrer.
  • Une réelle confiance entre l’agence et le client.

Je ne vais pas vous mentir, tout ça est beau en théorie, mais la pratique est parfois difficile. Ce qui est certain c’est qu’en travaillant en équipe nous arrivons à des résultats plus que satisfaisants.

Ma pratique agile au quotidien n’est pas parfaite, mais elle s’améliore à chaque projet et j’en tire plusieurs bénéfices!

Et vous? comment ça se passe au quotidien l’agilité?

Revenir au blogue pour plus d’articles 

Partage cette page

Qu'en pensez-vous?