Nicolas Boudreau

Nicolas Boudreau

Nous vivons présentement une période d’incertitude et nous devons tous nous adapter. En effet, pour les travailleurs en télétravail présentement, cela veut dire travailler sur des chaises de bois non adaptées au travail, sur des tables de cuisine ou dans un sous-sol, avec des enfants à la maison, vivre constamment avec le/la conjoint/conjointe… ou peut-être également au chalet sur le bord du lac. Malgré tout, on s’en sort! L’être humain est doté d’un pouvoir d’adaptation extraordinaire.

D’ailleurs, l’une des raisons d’être de l’agilité est de s’adapter constamment et également de pouvoir naviguer dans l’inconnu et dans le flou. Ainsi, avoir un objectif clair sans nécessairement connaître d’avance toutes les solutions pour s’y rendre est chose du possible. La situation actuelle décrit bien ceci, où chaque conférence de M. Legault est un « Sprint Review » de la dernière journée, tandis que chaque nouvelle découverte des scientifiques est un fondement de l’architecture cible qui se met en place. Une journée à la fois, en construisant demain, et en ayant comme objectif de revenir à un mode de vie « normal ».

Bref, nous voici donc en mode télétravail à temps plein. Les conversations informelles autour d’un café étant inexistantes et les communications formelles doivent être un peu plus forcées, nous avons dû nous adapter légèrement. À titre d’exemple, voici quelques astuces que mes équipes et moi avons mis en place :

  • Le scrum matinal débute maintenant quelques minutes d’avance afin d’encourager le volet social et de parler de tout et de rien;
  • Le scrum devient beaucoup plus axé sur les tâches à effectuer dans le backlog. Celui-ci est partagé, via Teams ou autres outils, et chaque story y est abordée l’une après l’autre, partant de la plus haute priorité à la plus faible;
  • Un deuxième scrum en début d’après-midi a été mis en place. Celui-ci, beaucoup plus rapide, est plutôt axé sur l’individu. C’est surtout une excuse pour garder notre bon esprit d’équipe et la bonne collaboration;
  • Beaucoup d’efforts sont mis afin d’avoir un backlog le plus propre possible afin de :
    • S’assurer de toujours travailler sur les bonnes priorités;
    • Découper les story le plus petit possible afin de livrer de la valeur rapidement, ce qui permet à l’équipe elle-même et aussi à l’organisation de voir l’avancement continue.
  • L’utilisation des KPIs tels que le Cycle Time et le Flow chart Diagram devient d’une grande aide. En télétravail, avoir des bons KPIs permet de démontrer que l’équipe peut être autant efficace que si elle était sur place. Ils deviennent maintenant essentiels!
  • Lorsque quelqu’un prend la parole, celui-ci ouvre sa caméra. Profitons-en pour voir les enfants de nos collègues sur leurs genoux et de voir notre boss avoir échangé son veston cravate par un t-shirt du weekend!

Et vous, comment vous adaptez-vous?

Partage cette page

Qu'en pensez-vous?